Retour en images


A travers les tables-rondes et ateliers, le Forum 2015 a tenté de répondre à trois interrogations

·     Comment les élus et l’ingénierie territoriale (les techniciens, animateurs et développeurs) s’organisent, innovent, accompagnent, créent de nouvelles proximités ? Comment mutualiser les services, maintenir les guichets ou les réinventer ? Comment peut-on susciter l’envie des citoyens de s’impliquer sur un territoire ? Comment réinventer la démocratie participative et avec quelle méthodologie et formes de débats publics ? Quelle est la place des nouvelles formes de consultation/contribution citoyenne via le numérique ? Quel rôle pour la formation à distance, la médiation numérique, les « universités populaires » ?
 
·     Comment les citoyens participent et réinventent la proximité et à quelle échelle ?
 
·     L’action collective, vue comme un mode d’organisation des acteurs par eux-mêmes, va t’elle se substituer aux politiques publiques ? Qui va arbitrer, par exemple les conflits ? Quelle nouvelle alliance, co-production, régulation, entre politiques publiques et action collective ? Comment articuler démocratie représentative et démocratie participative ? Quel nouveau rôle pour l’élu en tant qu’acteur intermédiaire, animateur et coproducteur de projets partagés avec les citoyens ? Quels rôles pour les développeurs territoriaux, les chercheurs, les acteurs associatifs, et tout les « catalyseurs des énergies et des intelligences collectives » ? Comment développer de nouvelles formes de collaboration entre pouvoirs publics et acteurs de la recherche en sciences sociales et des territoires ?